Recherche

PKLS NewsLetter

Quoi de neuf (News)*

An koloni Une colonie

LA MARTINIQUE

COLONIE FRANCAISE

EN LUTTE POUR L'INDEPENDANCE NATIONALE ET LE SOCIALISME

 

La Martinique est aujourd'hui une des dernières colonies existant encore dans le monde. Elle fait partie des pays sur lesquels la France, puissance colonialemaintient sa domination totale, 25 ans après l'adoption par l'O.N.U. de la
déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et aux peuples coloniaux.

 

Au prix d'artifices juridiques, la France veut faire croire à l'opinion internationale qu'elle n'a plus de colonies. Mais la lutte du peuple
Martiniquais et des autres peuples sous domination françaises pour leur libération nationale est une preuve du contraire.

 

Notre pays revêt une importance stratégique pour l'impérialisme et la France n'entend pas mettre fin à sa domination. Mais, malgré toutes les difficultés, le peuple Martiniquais qui aspire à la liberté est profondément animé de la volonté de
lutter et de vaincre.

 

Nous, Pati Kominis pou Lendépandans ek Sosyalizm (P.K.L.S.), engagés résolument dans
la lutte patriotique contre le colonisateur, contre l'impérialisme, nous lançons un appel à la solidarité des révolutionnaires et des peuples du monde.

 

Certes, la libération nationale et sociale du peuple Martiniquais sera l'œuvre des Martiniquais et des Martiniquaises. Cependant, dans ce combat difficile, la solidarité internationaliste est un soutien précieux pour que le peuple Martiniquais, si petit soit-il, puisse vaincre et vivre libre dans sa patrie indépendante et souveraine.

 

NOTRE PAYS, UN ATOUT STRATEGIQUE POUR L'IMPERIALISME FRANCAIS

DANS SA POLITIQUE NEOCOLONIALE DE REDEPLOIEMENT

 

On pourrait avoir tendance à ne prendre en compte, lorsque qu'on parle de l'impérialisme Français, que sa place au sein de l'Europe capitaliste ou son action aux côtés de l'impérialisme américain. Mais il faut prendre en compte le fait que si l'impérialisme, au niveau économique notamment, sur le plan européen et mondial est dominé par l'Allemagne et les USA, la France joue un
rôle propre important sur le plan politique et militaire.

 

Il ne s'agit pas ici de faire un historique de l'impérialisme Français ou de dégager toutes ses caractéristiques. Cependant, la place de la France aussi bien au sein de l'Europe occidental que vis-à-vis des USA ou aux côtés des USA dans le monde, n'est pas le reflet de sa puissance économique. C'est en réalité une incidence du passé colonial de la France, en Asie, en Afrique en Amérique
Latine et de sa présence directe encore sur ces 3 continents.

 

Ce sont ces colonies qui donnent à la France son rang de 1ère puissance maritime européenne et lui permettent de jouer son rôle en matière de conquête spatiale (Kourou) de force nucléaire (Mururoa).

 

Pour ce qui concerne plus spécifiquement notre région, la Caraïbe et l'Amérique Latine, il convient de prendre en compte que cette zone représente pour l'impérialisme mondial et l'impérialisme Français en particulier, une sphère
stratégique, un enjeu fondamental.

 

L'Amérique Latine et la Caraïbe représentent près de la moitié du P.N.B. de l'ensemble du
Tiers-Monde. C'est une région qui constitue un grand appel à l'investissement.
De ce fait, dans la stratégie de redéploiement de l'impérialisme Français, laGuadeloupe est définie comme devant servir de base aérienne et la Martinique debase maritime, aussi bien en matière économique que militaire.

 

Il faut préciser que la France entend jouer un rôle dans la stratégie militaire de l'impérialisme dans la région caraïbe. A ce titre, un seul exemple : la complicité de la France dans la préparation de l'invasion de Grenade par lesU.S.A. au moyen des installations aériennes de la Guadeloupe, aéroport et avion.

 

Dans le cadre de cette stratégie, le port de Fort-de-France est aménagé afin de servir de port d'éclatement pour toutes les marchandises de France et d'Europe. Toute la politique de la France dans notre pays est basée en grande partie sur
la nécessité de préserver ses intérêts dans la région en utilisant au mieux l'atout que représente cette base stratégique pour le présent.

 

Mais dans un cadre plus large de lutte internationale entre les forces réactionnaires d'une part et les forces populaires, progressistes d'autre part, il y a un accord total entre la France et les U.S.A. pour que ces derniers puissent intervenir dans notre pays afin de combattre toute tentative d'instauration d'un régime démocratique, révolutionnaire, pour réprimer si nécessaire le mouvement patriotique dans son action de résistance à l'oppression coloniale.

 

Les rencontres fréquentes, les manœuvres régulières et les déclarations hautement proclamées qui ont lieu dans notre pays et les environs en sont un témoignage.

 

Malgré les tentatives des dirigeants Français a pour faire accepter dans le monde l'idée que la France a terminé sa décolonisation, qu'elle agit pour la défense des droits de l'homme, pour un nouveau dialogue « Nord-Sud », la réalité est
que la France est toujours une puissance ayant des colonies sur les 3continents, Afrique, Asie, Amérique.

 

L'impérialisme français poursuit de même son action de 2ème gendarme du monde  derrière lesU.S.A. par ses interventions dans les différentes régions pays d'Afrique. Il cherche à conquérir de nouveaux marchés et à renforcer son exploitation
néocoloniale sur les pays sous développés en y investissant pour en tirer un profit maximum.

 

Notre pays est donc utilisé comme vitrine, comme rouage, comme maillon, comme tremplin pour cette politique de redéploiement, d'exploitation, de domination, d'agression vis-à-vis d'autres peuples et ceci bien entendu au prix d'une domination totale sur notre peuple, perpétuée dans tous les domaines grâce à un système basé sur un appareil administratif, militaire et judiciaire bien
structuré. Cet appareil fonctionne au mieux pour préserver les intérêts de la France impérialiste et des capitalistes nationaux.

 

La domination de notre patrie par la France ne constitue pas seulement un danger pour l'avenir de note peuple mais aussi une menace pour tous les autres peuples visés par la France et l'impérialisme mondial dans leur politique néocoloniale.
En ce sens, est évidente la solidarité de lutte qui doit exister entre Peuples, ceux de la région Caraïbe et tous le Peuples qui sous une forme ou une autre subissent les effets de la politique impérialiste de la France. Il existe effectivement une convergence d'intérêts pour tous ces peuples dans l'affaiblissement de l'impérialisme Français sur tous les plans. Ceci montre combien sur la scène internationale, il est important que soit dénoncée de manière très ferme et systématique la politique coloniale de la France qui
participe activement à la politique de l'impérialisme mondial sous la houlettede l'impérialisme américain.

 

Ces quelques données ont pour objectif de mieux faire connaître la réalité de notrepays, de notre peuple, de notre nation qui vit encore sous le régime colonialavec touts les servitudes, toutes ses ignominies.

 

Malgré 350 ans de domination totale sous les formes diverse, esclavages, racisme,exploitation capitaliste, oppression nationale, assimilation avec des  conséquences très graves dans tous les domaines, environnement naturel, économique, social, culturel, moral, psychique, le peuple Martiniquaisrevendique son identité, sa culture, son patrimoine.

 

Malgré tous les moyens utilisés par la France pour maintenir sa domination coloniale, le peuple Martiniquais ne s'est pas résigné, il a mené des actions de résistance et développe sa lutte émancipatrice.

 

Malgré les positions et les actes de Martiniquais qui se sont engagés à défendre servilement les intérêts de la France et de ceux qui ont choisi de vivre à genoux pour recueillir les miettes jetées par les colonialistes, les masses populaires combattent pour défendre leurs intérêts, ceux de la nation Martiniquaise.

 

L'élévation du niveau de conscience, le renforcement des forces patriotiques et révolutionnaires
font que le peuple Martiniquais est engagé dans la phase ultime de sa lutte de libération même si aujourd'hui le rapport des forces n'est pas encore en sa faveur.

 

Malgré toute la force, toute la violence oppressive déployées par le pouvoir colonial, malgré tous les obstacles qu'il pourra rencontrer sur son chemin le peuple Martiniquais mènera à terme sa lutte pour la libération nationale et l'émancipation sociale.

 

Son aspiration à la dignité, sa volonté de liberté, sa détermination à lutter n'ont comme limites que son existence même et dans son combat il usera de tous les moyens dont il pourra disposer pour parvenir à la victoire.

 

Le PKLS pour sa part entend contribuer de toute des forces pour hâter l'heurede cette victoire.

 

L'EMIGRATION

 

L'émigration est un phénomène important dans la société martiniquaise. Un Martiniquais sur trois vit en France. C'est le résultat d'une politique délibérée du pouvoir colonial.

 

Au lendemain des émeutes de Décembre 1959, le pouvoir colonial décide de vider notre pays d'une partie de ses forces vives afin de diminuer les risques d'explosion sociale et en même temps d'offrir au marché français une main d'œuvre immigrée à bon marché, ayant la nationalité française, utile notamment pour les administrations.

 

Il organise ainsi l'expatriation de milliers de Martiniquais et deMartiniquaises :

 

  Par le biais du service militaire, la quasi totalité des jeunes Martiniquais sont envoyés à l'extérieur. Dans le même temps, augmente le nombre de Français qui font leur service militaire en Martinique.

 

· Par le financement d'un organisme, le BUMIDON qui délivre gratuitement auxjeunes des billets pour la France.

 

Ce sont ainsi jusqu'à 10 000 Martiniquais et Martiniquaises par an qui sont envoyés en France. C'est une véritable saignée que subit notre patrie. Ceci a de graves incidences sur l'évolution de notre peuple, de notre pays car, dans le même temps est menée une politique de limitation des naissances.

 

Ainsi, le Gouvernement français diminuait le nombre de chômeurs, ralentissait la progression démographique, provoquait un vieillissement de la population. Il diminuait le volume des besoins à assurer dans le pays en équipement divers (logements, crèches, écoles, formation professionnelles, installations sportives et culturelles etc...)

 

Ce phénomène d'émigration massive a eu des incidences profondes et permis aucolonialisme d'influer d'avantage sur la conscience des Martiniquais. Ainsi, il a modifié sensiblement le comportement sociologique, culturel, politique d'unegrande part de notre peuple qui s'est trouvée directement ou indirectement plusliée à la métropole coloniale.

 

Le mythe de la France " mère patrie " était renforcée, valorisé par un appareil de propagande renforcé..

 

Presque chaque famille bien que déchirée par la séparation avec l'un des siens plaçait tous ses espoirs dans cette France accueillante. Elle devait être reconnaissante envers la France qui permettra à celui qu'elle accueille de réussir et d'envoyer un peu d'argent au pays.

 

Ainsi, s'est développé un processus qui a été baptisé, génocide par substitution car pendant que nos frères et sœurs sont exilés en France, un nombre toujours plus important de Français viennent s'installer en Martinique. Pour les Martiniquais émigrés ce sont les affres de la dure situation, du déracinement, de l'inadaptation, du racisme, du chômage, du manque de logement et des discriminations de toutes sortes...

 

Pour les Français venant en Martinique, c'est le " paradis " avec maintes privilèges, emplois assurés, notamment à des postes d'encadrement, avec primes diverses, facilités d'installation de toutes sortes, logements, financement nécessaire, vie de rêve sur les plages...

 

Actuellement, une faction d'entre ces Français revendiquent des droits sur notre pays.

 

Aujourd'hui, la communauté Martiniquaise vivant en France, presque 200 000, constitue une entité sociale défavorisée avec d'énormes difficultés. Le retour au pays est une préoccupation constante mais elle est vécue par une grande majorité, avec angoisse car sans perspective. Le taux de chômage y est beaucoup plus important que le taux général de la France.

 

La délinquance y est très forte. Le nombre de ceux qui séjournent en hôpital psychiatrique atteint un pourcentage élevé. Si la communauté Martiniquaise en France lutte pour l'amélioration de ses conditions de vie, elle constitue une fraction authentique du Peuple Martiniquais et à ce titre aspire à la démocratie, à la liberté, à la dignité. Elle s'organise pour contribuer à la lutte de libération de notre patrie.